Infos Utiles : Maroua

Avec ses 400 000 habitants, Maroua est parmi les cinq premières villes du Cameroun. C'est le chef-lieu de la province de l'Extrême-Nord et du département du Diamaré. Située à l'extrême nord, la ville présente un grand contraste par rapport aux autres villes du Sud. Particulièrement, les populations sont plus accueillantes et plus courtoises. La ville de Maroua est quadrillée par de grandes avenues bordées d'arbres qui apportent un peu de fraîcheur pour baisser les hautes températures. Le climat est sec et chaud, presque semi désertique. Pour éviter les effets de la chaleur, les habitants se chaussent de samaras, chaussures ouvertes en forme de sandales, réalisées avec du cuir tanné. Maroua est surtout célèbre pour son activité artisanale et son grouillant marché où s'attroupent quotidiennement tanneurs, potiers, tailleurs, tisserands et forgerons. Maroua a une culture plurielle (guiziga, peulh, moundang, toupouri, mafa, etc), et les mosquées ainsi que les églises se construisent un peu partout dans la ville. Les hommes sont généralement vêtus de boubous et de gandouras, avec une petite chéchia sur la tête, alors que les femmes sont drapées dans des pagnes multicolores qu'elles enroulent fortement autour de la taille. Par endroit, certaines femmes se couvrent entièrement du voile, devenant ainsi non identifiables. Le centre artisanal, situé à l'entrée du marché regroupe une cinquantaine d'artisans qui proposent sur leurs étalages de magnifiques objets, nappes de tables brodées ou tissées à la main, tapis de cuir, babouches, sacs à main en peau de crocodile, de serpent etc. De décembre à mai, Maroua connaît une grande affluence de touristes se rendant dans les parcs nationaux de Waza (situé à quelque 120 km de là) et de Kalamaloué, ou vers les beaux sites de Rhumsiki, de Djingliya, le pic de Mindif ou encore du col de Koza, autre haut lieu de l'artisanat. La communauté urbaine de Maroua a été créée le 17 janvier 2008 par le gouvernement.